Skip to main content

Les huiles essentielles et la sophrologie contre le stress

 

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est devenu l’une des composantes de notre vie et parfois à notre détriment :

  • étudiants,
  • femmes et hommes au foyer,
  • indépendants,
  • entrepreneurs,
  • salariés,
  • cadre supérieur.

Le stress affecte tout le monde sans pitié au moyen d’évènements ou situations diverses vécues au quotidien (examens, problème de transport en commun, gestion des enfants, gestion de la maison, rendez-vous et événements importants de la vie, grands projets en entreprise, réorganisation).

Il est important de ne pas permettre au stress de perdurer sous peine qu’il se transforme en maladie chronique.

Posez-vous 4 minutes, on vous explique tout sur le stress, la relation du stress avec votre cerveau et comment le gérer !

En effet, le stress lorsqu’il perdure peut se transformer en maladie chronique. Il dégrade alors notre hygiène de vie, affaiblit notre système immunitaire et laisse la place à des déséquilibres biologiques. D’ailleurs, la majorité de ces déséquilibres font suite à des alertes lancées par votre corps. Mais que vous n’avez pas écouté. Attention votre corps vous parle, il faut apprendre à l’écouter !

Comment reconnaître le stress

Le stress se manifeste de plusieurs manières que nous ne savons pas toujours identifier. Parfois, les symptômes liés au stress sont assimilés à un état de fatigue. Par exemple, est-ce que vous vous êtes déjà dit la chose suivante :”Je n’arrive à rien faire aujourd’hui, je suis fatigué(e)”. C’est pourquoi mon cher et ma chère, votre fatigue est peut-être belle et bien du stress !

Vous est-il déjà arriver de vivre l’une des situations suivantes : 

  • Manque de concentration
  • Difficulté à prendre des décisions
  • Difficulté à réfléchir 
  • Irritabilité
  • Perte de motivation 
  • Perte de poids 
  • Gain de poids suite à une alimentation compulsive
  • Relations sociales conflictuelles
  • Capacité liée à la mémoire à court terme amoindrie
  • Insomnie 
  • Des sueurs inhabituelles
  • Apparition de problèmes dermatologiques 
  • Difficulté à assimiler et exécuter certaines tâches
  • Comportement addictif envers certaines substances ou aliments (alcool, café et autres …)

Il s’agit de signes évocateurs.

Pourquoi on stress ? 

Le stress est définit par la médecine allopathique comme un processus physiologique de réponse de l’organisme à une agression.

Le stress est une réaction physiologique normale du corps face à une agression environnementale. Elle prend en général la forme de pressions psychologiques qui résultent d’un décalage important entre les exigences liées à une situation donnée et ses capacités à y faire face.

Il y a deux grands situations dans laquelle nous pouvons ressentir du stress.

Le stress au travail et le stress ressenti dans la vie personnelle. 

L’OMS définit le stress au travail comme : ” l’ensemble des réactions que les employés peuvent avoir lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles ne correspondant pas à leurs connaissances et à leurs capacités et qui remettent en cause leur aptitude à faire face”. 

La cause est variée : 

  • une mauvaise organisation du travail,
  • une surcharge de travail,
  • l’activité matricielle de l’entreprise (restructuration, démentiellement d’entité(s), cession(s), réorganisation),
  • des responsabilités difficiles à assumer,
  • de mauvaises conditions de travail,
  • des agressions verbales ou physiques,
  • un harcèlement,
  • un sentiment de mal-être,
  • un changement de poste,
  • la gestion d’un projet incluant plusieurs parties prenantes et qui s’avère être un véritable challenge.  

Le stress dans la vie personnelle peut se définir comme un ensemble d’informations reçues par le corps et l’esprit dans un environnement donné et que nous percevons comme une menace.

Que se passe-t-il dans le corps lorsque l’on stress?

En situation de stress, l’organisme réagit immédiatement en libérant des hormones nommées catécholamines qui sont produites par la glande médullo-surrénale. Cette hormone va être à l’origine de certains évènement dans le corps comme une augmentation de la fréquence cardiaque ou de la tension artérielle. Le but de ces évènements, c’est de préparer l’organisme à réagir. Pour cela, elle amène notamment de l’oxygène aux organes qui vont être sollicités. Quand la situation de stress perdure, des glucocorticoïdes, sont sécrétées par la glande corticosurrénale. Elles vont augmenter le taux de sucre dans le sang pour préparer aux dépenses énergétiques que nécessite la réponse à la situation de stress. 

Mais, lorsque la situation persiste, l’organisme est débordé et entre en phase d’épuisement car il se retrouve à gérer les hormones sécrétées. Un débordement qui à une incidence sur la santé.

Quand est-ce que le stress se transforme en maladie chronique ? 

Les paramètres vont varier en fonction de la personne. Toutefois, lorsque votre stress ne vous permet plus d’accomplir des tâches ordinaires et de mener un rythme de vie normal, c’est signe que vous avez passé la barrière. 

Souvent, lorsque les symptômes liés au stress persistent, ils peuvent provoquer une perte de l’estime de soi et de la confiance en soi. Mais, il peut également avoir un impact négatif sur votre hygiène de vie.

Une bonne hygiène de vie c’est quoi ? 

A titre indicatif, on parlera de ce cher Hippocrate. Il a défini 4 grandes lois qu’il est nécessaire de respecter pour avoir une bonne hygiène de vie. Elles sont menacées par le stress. En effet, lorsqu’il perdure, le stress entraîne des déséquilibres et une perte de vitalité.

4 lois :

  • Au commencement, tu apprendras à te nourrir.

D’abord, savoir se nourrir, c’est la première loi fondamentale.

Etant donné que la matière absorbée n’est pas durable, il est important de bien se nourrir. Le corps rejette la matière dont il n’a plus besoin. Votre corps à également besoin de certains apports qu’il ne produit pas et qui se trouve en généralement dans les légumineuses vertes. On parlera par exemple des électrolytes que sont : le sodium (Na+), le potassium (K+) et le chlore (Cl-), l’ion bicarbonate (HCO3-), le calcium (Ca++), le phosphate (HPO4–) et le magnésium (Mg++). Ils sont essentiels pour aider à réguler la fonction nerveuse et musculaire et à maintenir l’équilibre acidobasique et l’équilibre hydrique.

  • Eliminer tu devras.

Ensuite, pour éviter l’encrassement du corps, il est nécessaire de pouvoir régulièrement éliminer via les émonctoires que sont : la peau, les poumons, le foie, les intestins et les reins.

  • Rechargez vos batteries avant qu’elles ne s’éteignent !

Vous êtes vivant, alors alimentez la vie ! Mangez des aliments vivants de saison, pratiquez la méditation, les techniques de relaxation, prenez la lumière du soleil et restez au contact de la terre.

  • Trouver un équilibre entre de l’exercice et du repos.

Enfin, savoir alterner exercices et repos. Pour bien fonctionner, il faut savoir recevoir de l’énergie, la transformer pour la rendre utilisable, se reposer et savoir dénouer son mental de l’émotionnel.

Une bonne hygiène de vie quoi ! Vous avez compris ?

Comment être moins stressé(e) ?

Pour être moins stressé il faut permettre au cerveau de se relaxer. Cela est possible grâce aux huiles essentielles et à la sophrologie.

 

La relaxation contre le stress

Les techniques de relaxation peuvent vous permettre d’apprendre à gérer votre stress. C’est le cas des exercices de relaxation dynamique utilisées en sophrologie et dont nous avons traité dans l’article : “La sophrologie : entre prévention et soin en période de confinement et de déconfinement”.

Qu’est-ce que la relaxation ?

La relaxation est la diminution de l’activation physiologique liée au stress. Par conséquent, le stress est une réaction de l’organisme à une agression qui peut prendre la forme d’un choc ou d’une pression physique, psychologique ou nerveuse.

En gros, vous êtes stressé(e) car vous réagissez et parfois vous souhaitez vous défendre face à une situation que vous n’avez pas forcément désirée.

 

Pourquoi utiliser les huiles essentielles pour se relaxer ?

Les huiles essentielles favorisent la relaxation en stimulant le système nerveux parasympathique ou craniosacral du cerveau. C’est entre autres pour cela qu’elles sont efficaces dans la gestion du stress car elles auront une fonction régulatrice sur le système nerveux et émotionnel.

L’hypothalamus est le régulateur hiérarchique du système nerveux autonome et le réceptacle du cerveau émotionnel. C’est par lui que les émotions se répercutent sur le fonctionnement du système nerveux autonome et donc sur notre comportement.

Le système nerveux parasympathique est situé dans le système nerveux autonome. L’hypothalamus reçoit des influes nerveux inconscient du système limbique en charge des émotions. Celui-ci lui demande notamment de réguler le système nerveux sympathique en réaction à une situation de stress, car il est responsable de préparer l’organisme à réaliser une action. En réaction au stress, la réponse sera le combat ou la fuite.

Ainsi, quand vous êtes stressé(e), le système limbique reçoit cette information et il demande à l’hypothalamus de gérer cette situation. Cette dernière demande au système nerveux sympathique via le système nerveux autonome de répondre soit par le combat soit par la fuite. Et devinez quoi, si vous lui en donnez les moyens, le système parasympathique peut répondre par la relaxation.

En effet le système parasympathique permet un ralentissement des fonctions de l’organisme notamment pour favoriser la fonction digestive. Il s’agit par exemple du ralentissement du rythme cardiaque ou de l’activité respiratoire.

Certaines huiles essentielles stimulent les neuromédiateurs du cerveau qui entre en action pour gérer le stress. Dans cette approche, l’olfactologie est très importante. Aussi, l’accompagnement aux huiles essentielles sera d’autant plus efficace si l’odeur de l’huile utilisée est agréable pour la personne qui l’utilise.

Pour en savoir plus sur les huiles essentielles cliquez ici !

Quelle huile essentielle utiliser contre le stress ?

Ma grand-mère utilisait la lavande et elle avait raison !

L’huile essentielle de lavande fine à des vertus calmantes et relaxantes.

Néanmoins, si l’odeur vous accommode, d’autres huiles essentielles peuvent être utilisées et elles sont tout aussi efficace en fonction de l’origine du stress et de votre relation à son odeur :

  • L’huile essentielle de petit grain bigarade (citrus aurantium feuille)

C’est un puissant calmant et équilibrant nerveux en cas de somatisations liées au stress. Elle a des actions antidépressive et antispasmodique neurotrope. Soulage la déprime et les préoccupations mentales liées au stress.

  • L’huile essentielle de bergamote zeste (Citrus bergamia)

Puissant calmant et équilibrant émotionnel en période de sensations fortes ou de grande pression. Elle stimule la joie et la confiance en soi.

  • L’huile essentielle de marjolaine à coquille (origanum majorana)

Rééquilibrant du système nerveux, très puissante pour le parasympatique. Elle rétablit un environnement réconfortant. Elle apaise notamment la souffrance psychique.

  • L’huile essentielle de Bois de rose (aniba rosaeodora)

Tonifie le système nerveux et apporte calme et relaxation.

Pourquoi utiliser la sophrologie pour se relaxer et agir contre le stress?

Saviez-vous que votre cerveau dégage une activité électrique qui à un impact sur vos capacités, vos émotions, et votre psyché. En effet, on observe cette activité grâce à différents systèmes d’imagerie électroencéphalographique (EEG). Elle fluctue en fonction des demandes lancées à un individu ou d’une activité spécifique qui va activer différente zone du cerveau et émettre des ondes qui se caractérisent entre autres par leur fréquence qui s’expriment en hertz. On parle des ondes (thêta, alpha, delta, bêta ou gamma) mesurée par un électrocephalogramme.

Les différentes ondes :

  • delta qui oscille entre 0.1 et 4 hertz sont les ondes du sommeil profond à très profond voir identifiable à des états de transes.
  • thêta qui oscille entre 4 et 8 hertz sont les ondes de la relaxation et de l’hypnose.
  • alpha qui oscillent entre 8 et 12 hertz sont les ondes de la relaxation et de la pensée dite abstraite.
  • bêta qui oscillent entre 12 et 40 hertz sont les ondes de l’attention et de la pensée éveillée.
  • gamma qui oscillent à plus de 40 hertz sont les ondes basées sur une haute activité mentale qui mobilise les fonctions intellectuelles élevées, de la conscience et de la perception.

 

Par conséquent, pour atteindre un niveau de relaxation optimale, il faut stimuler les ondes thêta à bêta. Cela est possible au travers des techniques de relaxation utilisées en sophrologie. Elles utilisent notamment la respiration ou encore l’hypnose.

La complémentarité d’huiles essentielles adaptées et d’exercices de sophrologie permet de gérer efficacement le stress.

Reprenez le pouvoir sur votre bien-être et votre santé !

Chez ELFATITUD, grâce à nos praticiens, nous vous communiquons les bonnes pratiques naturelles à intégrer dans votre quotidien afin que vous puissiez devenir autonome dans leur pratique et retrouver un mieux-être. 

Nous sommes tous différents. Pour un accompagnement personnalisé, consultez en ligne nos spécialistes.

 

Sources : 

  • Anatomie et physiologie humaines, adaptation de la 9ème édition américaine d’Elaine N. MARIEB et KATJA HOEHN
  • http://www.inrs.fr/risques/stress/effets-sante.html
  • https://www.who.int/occupational_health/publications/stress/fr/

Leave a Reply